Performance et Harmonie (2)

Pour être pleinement vivant et vibrant dans la performance et l’harmonie il est, à mon sens bienvenu de se mettre au clair et de s’aligner avec bienveillance sur 4 thématiques fondatrices : Le Sens, la Confiance, les Émotions et les Relations.

Satish Kumar : « pour une écologie spirituelle »

Le Sens : Le Sens que nous donnons à nos actions, que nous mettons dans notre rapport au monde. Satish Kumar, figure morale de notre temps, avec lequel j’ai eu la chance de partager 3 jours cet automne dans le cadre des journées émergences nous dit : « Pour faire la paix avec vous-même, avec autrui et avec la nature, commencez par vous interroger sur votre activité professionnelle, sur votre vie quotidienne et votre façon de vivre. Quelle sorte de métier exercez-vous ? Il s’agit là d’une question essentielle : nos choix de vie révèlent l’harmonie ou l’absence d’harmonie qui caractérise notre rapport au monde. »

Pierre de Yap

La Confiance : Les Yapais habitent une petite île des Philippines. Leurs ancêtres avaient mis en place un système monétaire basé sur des pierres. Ces pierres n’existaient pas sur leur île et étaient amenées au prix de gros efforts. Elles n’ont en elle-même aucune valeur, ne sont ni rares dans le monde, ni précieuses. Celui qui possédait une de ces pierres de Yap avait la richesse. Nul besoin de garder la pierre en lieu sûr, chacun sait à qui appartient chaque pierre et la base du système repose sur une confiance mutuelle.

Banksy

Les Émotions : On dit souvent que le chemin le plus long pour la majorité de nos contemporains est d’aller de la tête au cœur. Car c’est souvent la tête qui pilote, ou croit piloter.
Pour faire ce chemin nous pouvons ressentir l’émotion et les sensations physiques qui l’accompagne. La négation, le refoulement, l’exagération, la dramatisation sont autant de tentatives réactionnelles visant à modifier l’émotion dans le but de réduire notre mal-être. Souvenons-nous que l’émotion à avant tout besoin d’être prise en compte en tant que telle, d’être reconnue. En outre, il est prématuré à ce stade de rationaliser, juger et chercher à comprendre. Accordons toute notre attention bienveillante (si possible) ou neutre (c’est peut-être moins difficile) à notre ressenti dans l’instant.

Les Relations : De même que nous avançons sur nos deux jambes, nous avons besoin de silence et de paroles. Sans proche à qui me confier, sans un père spirituel auprès de qui recueillir des conseils, sans une famille pour partager, rire et progresser, je deviendrais dingue. La vocation de la parole est de nous rapprocher, de construire des ponts, d’éliminer les conflits, de dissoudre les malentendus et les rancunes. Rien à voir avec ces blabla qui meublent tout. Pour qui descend au niveau du cœur, ouvre grand les yeux et les oreilles, et s’intéresse vraiment à son prochain, une communion plus profonde est possible. Rien à voir avec ce bavardage ou cette attitude de boxeur qui considère le dialogue comme un round à remporter. Je remercie Alexandre Jollien pour cette source d’inspiration.